SOSNO SACHA

Galerie Arista

"L'art d'oblitération, oui, ce serait un art qui dénonce les facilités
ou l'insouciance légère du beau et rappelle les usures de l'être,
les "reprises" dont il est couvert et les ratures, visibles ou cachées,
dans son obstination à être, à paraître et à se montrer.
L'oblitération interrompt le silence de l'image.
Oui, il y a un appel, du mot, à la socialité, l'être pour l'autre.
Dans ce sens-là, évidemment, l'oblitération nous mène à autrui."

Emmanuel Levinas

Extrait de Emmanuel Levinas : De l'oblitération

Sacha Sosno, né en 1937 à Marseille. A Nice, rencontre du peintre Henri Matisse en 1948 puis d'Yves Klein et d'Arman en 1956. Etudes à Paris en 1958 (sciences po, langues orientales). Retour à Nice en 1961: crée la revue Sud Communication où il publie la première théorie de l'Ecole de Nice. Le concept d'oblitération ("cacher pour mieux montrer") lui est directement inspiré par son travail de photographe. Participe également à l'art sociologique à Paris avec Fred Forest. Dans les années 80: conseiller artistique dans la couture, exposition personnelle au Musée des Beaux Arts Jules Chéret à Nice, première exposition américaine à l'Aldrich Museum de Ridgefield (Connecticut), commande d'une œuvre pour la galerie Beaubourg à Paris, première collaboration avec la galerie Marisa del Re à New York. En 1980 avec Jacques Lepage à Nice rencontre l'artiste d'avantgarde Vittorio Del Piano auteur d'un projet à Taranto (Italie) Museo della Sensibilità Mediterranea e della Città dell'Arte-Pura: théorie art contemporain. Entre 1986 et 1988: projets de sculpture en rapports avec l'architecture, notamment les deux bronzes monumentaux de l'hôtel Elysée Palace à Nice avec l'architecte George Marguarita.
Divers projets architecturaux et expositions internationales (
États-Unis, Japon, Corée, Canada, Grèce, atelier annexe à Monaco). 2000-2002: travaux de la "Tête Carrée", première sculpture habitée au monde, comprenant les bureaux de la bibliothèque centrale de Nice Louis Nucéra (architectes: Yves Bayard et Francis Chapus).