ROBERTO MATTA

Galerie Arista - Roberto Matta

"Il nous faut des murs comme des draps mouillés qui se déforment et épousent nos peurs psychologiques."

Roberto Matta, est né au Chili en 1911, diplômé en architecture en 1931, il vient en Europe et s’installe un temps à Paris où il travaille dans l’atelier de Le Corbusier. Parti pour Londres, il exerce auprès de Walter Gropius et de Moholy-Nagy ; il rencontre Henry Moore et Magritte.

Découverte dans les « Cahiers d’Art », Matta se passionne pour l’oeuvre de Duchamp et pour l’ésotérisme. Le surréalisme l’appelle ! Matta dessine de plus en plus. Il rencontre Dali, qui l’introduit auprès d’André Breton. Il est provocateur, jeune homme charmeur toujours habillé de blanc ; le groupe surréaliste « l’enrôle » aussitôt. Matta se met à peindre en 1938 et, la même année, participe à l’Exposition Internationale du Surréalisme. Il émigre à New York en 1940 ; il y retrouve Breton et bon nombre des surréalistes, fait la connaissance de Marcel Duchamp, collabore à plusieurs revues. Matta revient à Paris ; il peint, réalise des décors de théâtre, et est . . . « exclu » du groupe surréaliste en 1948 (groupe qui le « réintégrera » en 1959 !).

Défricheur avant tout, peintre des rêves et des émotions, l’oeuvre de Roberto Matta est présente dans les plus grands musées du monde et la liste des expositions organisées sur son nom n’est pas prête d’être close.

Il s’est éteint le 23 novembre 2002 à Civitavecchia, près de Rome.