RAZA SAYED HAIDER

Galerie Arista

"Mon inspiration me vient de la pensée d’auteurs, de peintres ou de musiciens tels que l'Ustad qui dit : Voyez avec vos oreilles, entendez avec vos yeux." Voici les propos du peintre Sayed-Haider Raza, né à Barbaria en Inde en 1922.

A Bombay, le jeune artiste sera l'un des fondateurs du « Progressive Artists Group ». Raza obtient une bourse des gouvernements indien et français qui lui permet de venir faire des études à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris en 1950. En 1956, il remporte le très convoité Prix de la Critique décerné par 14 critiques d’art parisiens. Très tôt Raza participe à de très nombreuses expositions collectives (Salon de Mai, Biennale de Sao Paulo, Salon Comparaisons à Paris, Washington, Londres, Oxford, New York, etc.). Dès 1959, l’artiste montre son travail dans des expositions personnelles, dont la première d’une longue liste à Paris (Galerie Lara Vincy).

Paysagiste abstrait dans une première période, l’art de Sayer-Haider Raza évoluera peu à peu vers une peinture abstraite-géométrique, puis vers une peinture avant tout spirituelle. Raza retournera régulièrement en Inde pour rester en contact avec la culture traditionnelle qui inspire toute son œuvre. Ayant intégré une partie de l'aventure occidentale de l'art, il sera de plus en plus emporté vers le mandala (cercle sacré) et le bindu ( le point primordial, la semence à l'origine de la Vie). Raza retranscrit sa propre vision du perceptible et de l’imperceptible et son art inclut les éléments primordiaux : terre, eau, feu.

L’artiste recevra tous les honneurs et les plus hautes distinctions de son pays.