FERNAND LEGER

Galerie Arista

Fernand Henri Léger est né en 1881 à Argentan (Orne) et mort en 1955. Il sera apprenti chez un architecte de 1897 à 1899.

Il s’installe à Paris en 1900 et à la Ruche en 1908 ; il y rencontre Chagall, Robert Delaunay, Cendrars, Appolinaire, Modigliani. C’est l’année suivante le début de sa période cubiste. Son travail intéresse de près Daniel-Henry Kahnweiller qui expose déjà Picasso et Braque. Léger participe à plusieurs expositions collectives (Salon des Indépendants, Salon d’Automne, Salon de la Section d’Or, etc.). Il signe un contrat d’exclusivité de 3 ans avec Kahnweiller en 1913, participe à l’Armory Show (New York).

Il illustre Cendrars (« La Fin du monde filmée par l’Ange Notre-Dame »), se marie. Léger travaille beaucoup, il rencontre Le Corbusier, découvre Modrian et Van Doesburg, illustre encore (Yvan Goll, Malraux), collabore (avec Cendrars) au film « La Roue » d’Abel Gance, dessine décors et costumes pour le théâtre, la danse ou le cinéma, donne des conférences.

En 1924, associé à Amédée Ozenfant, il fonde l’Académie Moderne. Il réalise une peinture murale en 1925 pour l’ambassade française (Mallet-Stevens) lors de l’Exposition internationale des Arts décoratifs et participe à la décoration du pavillon de « L’esprit Nouveau » de Le Corbusier.

En 1935, une rétrospective de son œuvre est organisée à New York.