REYBOZ BERNARD

Galerie Arista - Roberto Matta

Bernard Reyboz 1951 - 2012.

Il commence sa carrière professionnelle dans l'illustration, pour la publicité et l'édition. C'est en 1978 qu'il décide de se consacrer exclusivement à son travail artistique.

Le travail de Bernard Reyboz force à appréhender le monde autrement. L'artiste propose une re-création du monde et du vivant. C'est à l'occasion d'un voyage à Nice en 1972 que l'artiste découvre les plages de galets de la baie des Anges. Ignorant l'ampleur que ce thème prendra dans son travail, il entame alors une aventure entre l'oeil et le réel qu'il rend inaccessible grâce au jeu de l'ordonnancement et du réalisme abordé avec une parfaite maîtrise technique.

Parti du noir et blanc, l'artiste explore ensuite le thème à travers la couleur.

" Mon attrait pour les galets fut si fort qu'ils m'ont amené à m'y intéresser de très près. Cela s'est traduit par une série de tableaux et dessin exécutés dans la meilleure technique du trompe-l'oeil dont disposaient mes mains à cette époque."

Les Champs de percussion et les Textures sont nés eux aussi d'une étude de la nature. Leur trame homogène provient de l'observation de haies végétales. Au fil des années, le travail sur les galets se révèle en 3 dimensions pour offrir les Monolithes, formes de galets plus ou moins allongés, qui évoquent un monde un peu aquatique. Ils deviennent progressivement "des volumes habillés de symboles, d'écritures, de signes "organiques", des volumes devenus supports graphiques pour une autre destination plus proche de l'expression, de l'interprétation et de l'imaginaire.

Le mouvement, thème subtilement abordé dans les travaux jouant d'effets visuels, devient central dans les oeuvres récentes de l'artiste : les Mouvants. Dès lors, les objets-sculptures deviennent vivants, mystérieux par leur apparence autant que par le mécanisme improbable qui semble les animer. Véritable démonstration du vivant, la série des Mouvants met en scène le mystère de la création et inscrit encore davantage les oeuvres de Bernard Reyboz dans le temps.