BRASILIER ANDRE

"En transfigurant la vie. Je voudrais construire une oeuvre plastique qui aide à voir et à rêver." André Brasilier

 

Peintre français, né en 1929 à Saumur, de parents artistes peintres, André Brasilier s'est tourné tout naturellement vers la peinture, dès son plus jeune âge...

Il entre à l' Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts en 1949, sous la houlette de Maurice Brianchon et obtient le Prix Florence Blumenthal en 1952 et le premier grand Prix de Rome de peinture l'année suivante à 23 ans, il réside à Rome à la Villa Médicis de 1954 à 1957.

André Brasilier entre trés rapidement dans la vie artistique parisienne. Les salons (Jeune Peinture, Salon d'Automne), les expositions, se succèdent en France et à l'étranger.

Comme le dit Bernard de Montgolfier, bien que peignant à partir de la réalité, Brasilier n'est pas un réaliste : "C'est, si l'on veut, la manière toute personnelle de Brasilier d'être non figuratif à l'intérieur de la figuration"

André Brasilier, essentiellement indépendant, "marginal dans son époque", est heureux de confier la défense de son oeuvre à son fils Alexis. Alexis Brasilier ouvre une galerie à Paris, la galerie Bac Saint-Germain. Son voeu le plus cher est de présenter l'oeuvre de son père, sous toutes ses formes, dans un lieu unique situé en plein coeur de la Rive gauche, 23 rue du Bac dans le septième arrondissement de Paris.

La galerie Bac Saint-Germain permet de suivre la démarche originale d'André Brasilier, et lui offre un point d'exposition permanent. Alexis Brasilier voit plus loin. Il souhaite que la galerie soit ouverte sur le monde et qu'elle instaure un climat serein et chaleureux à l'image de l'oeuvre de son père.

Dès 1960 se suivent des expositions à New York, Paris, Tokyo, au Canada. En 1987 il réalise une mosaïque à Vence de 15 mètres par 3 mètres. Puis en 2005 a lieu une exposition rétrospective de son travail au musée de l'Hermitage à Saint-Petersbourg en Russie qui a voyagé jusqu'au Japon à Tokyo puis à Nagoya.