ARISTA

MIOTTE

 

 

Peintre du mouvement lyrique, Jean MIOTTE explore la toile pour l'habiter dans une organisation très personnelle (son rapport au blanc, notamment, offre un intérêt structurel rare), et laisse s'échapper de son oeuvre une énergie maîtrisée alliée à une contemplation assumée.
Venu des mathématiques, fasciné par la danse, grand voyageur, Miotte est un artiste attachant qui fut l'un des premiers abstraits européens à conquérir aussi bien l'Asie que les Etats-Unis.

 

MITRAN S

 

logo_arista_smallArtiste roumain de l’Ecole de Bucarest, formé aux Beaux Arts. Son excellente technique acquise

lors de ses études d’arts plastiques lui permet de réaliser des grands formats chargés de matière. La texture traduit force et caractère. Entre abstrait et figuratif, inspiré du travail d’Arman et de Giacometti qu’il revisite avec sa propre palette
 

MORIO MATSUI

 

logo_arista_smallArtiste peintre japonais, formé aux Beaux Arts de Tokyo puis de Paris, « Morio Matsui est le seul artiste vivant sur les 2 continents qui a réussi la fusion de sa tradition japonaise et de la culture picturale européenne. Il a réalisé l’art du trait et l’expression de l’essentiel. »

(Michel D’Hauberville de Bernheim Jeune)


Son art consiste en une multitude de signes répétitifs, son écriture, sa facture en somme. Il est le maître des grands formats, réputé pour ses grandes toiles jusqu’à 20 mètres de long.

« Avec Matsui il faut se laisser prendre et se laisser gagner, même dans une grande toile…
Comme dans les peintures de Pollock on dirait all over par ce qu’elle couvre vraiment toute la toile. Nous sommes hors de l’expressionisme abstrait de toutes nos catégories, pas seulement parce qu’il y a des traits qui ressemblent à la calligraphie, mais parce que toute l’architecture est faite pour nous envahir peu à peu… »

Pierre Daix propos recueillis lors de l’exposition Morio Matsui chez Bernheim jeune en 2007 film d’André Waksman.


Matsui, est considéré en Asie comme l’une des signatures les plus prestigieuses et « bankable » du marché de l’Art asiatique. En 2008 après avoir exposé dans le Carré Chanel à Ginza Tokyo l’une des plus prestigieuses adresses de la planète, ses œuvres ont été présentées à Artfair Shanghai et au Musée des Beaux Arts de Shanghai. Il vient d’achever une exposition avec les plus grands maîtres de l’Art japonais à Hong Kong dont Murakami et Kusama. La ville de Nagasaki lui a offert les vitraux de ses églises et il a réalisé des toiles figuratives reprenant le martyr des premiers chrétiens japonais. Il exposera cette année dans l’un des plus prestigieux musées de Moscou et nous attendons les dates d’une rétrospective dans l’un de nos grands musées parisiens.

     
Page 9 sur 13